Tourisme en Lot-et Garonne : six perles de l'Albret en famille – Sud Ouest

Itrott
Réparation trottinette électrique

Au moulin des Tours, à Barbaste, plus grand moulin fortifié de France, et seulement en été, les plus jeunes plongent dans l’univers du Moyen Âge en compagnie d’un guide de l’office de tourisme. En revêtant une tunique de chevalier, les voilà prêts à franchir son pont roman à 10 arches pour partir à l’assaut de cette forteresse postée à un carrefour commercial à l’entrée du Néracais et du fief des Albret. Au fil des siècles, l’ancienne propriété du futur Henri IV assura la fonction de moulin à farine, foulon à draps et de centre de production d’électricité, autant d’activités dont il reste des traces. La visite s’achève, comme il se doit, par un combat, visant à adouber le meilleur. Au château Saint-Martin, Jean-Baptiste de Blaÿ, son propriétaire, donne le choix aux participants entre les quatre scénarios qu’il a écrits autour de son histoire familiale. Il a en effet imaginé ces « castle games », jeux d’énigmes visant à rechercher des indices dans les vestiges du site…
Au moulin des Tours, à Barbaste, plus grand moulin fortifié de France, et seulement en été, les plus jeunes plongent dans l’univers du Moyen Âge en compagnie d’un guide de l’office de tourisme. En revêtant une tunique de chevalier, les voilà prêts à franchir son pont roman à 10 arches pour partir à l’assaut de cette forteresse postée à un carrefour commercial à l’entrée du Néracais et du fief des Albret. Au fil des siècles, l’ancienne propriété du futur Henri IV assura la fonction de moulin à farine, foulon à draps et de centre de production d’électricité, autant d’activités dont il reste des traces. La visite s’achève, comme il se doit, par un combat, visant à adouber le meilleur. Au château Saint-Martin, Jean-Baptiste de Blaÿ, son propriétaire, donne le choix aux participants entre les quatre scénarios qu’il a écrits autour de son histoire familiale. Il a en effet imaginé ces « castle games », jeux d’énigmes visant à rechercher des indices dans les vestiges du site, pour financer les lourds travaux de restauration.
Le ravissant port de Buzet-sur-Baïse se trouve au croisement de plusieurs voies navigables. Le bateau sans permis s’avère donc un choix idéal pour explorer le secteur, et ce d’autant plus que ce type d’embarcation peut accueillir, selon les modèles, de 2 à 10 personnes. Il est d’ailleurs possible d’en louer auprès de la capitainerie, tout comme des vélos : la véloroute de la vallée de la Baïse, raccordée à la Scandibérique, passe à quelques mètres de là.
Si une double écluse permet de passer des eaux tranquilles au tracé rectiligne du canal à la pittoresque Baïse serpentant vers la Gascogne, il s’agit de la première des sept écluses qui séparent le port de Buzet de Nérac. La cité royale d’Henri IV, lieu de résidence des Albret, est une halte incontournable, l’occasion de visiter les ruelles de son quartier médiéval ou le splendide parc de la Garenne, ombragé par des arbres centenaires, le premier classé en Aquitaine. L’une de ses nombreuses fontaines est dédiée à Fleurette, la fille du jardinier des Albret et l’un des premiers amours du futur roi de France (il y en eut beaucoup d’autres), restée dans l’histoire pour être à l’origine de l’expression « conter fleurette ».
Mézin, cité monastique au Moyen Âge, s’est développée autour de son église et de sa place à arcades. Elle renaît au XIXe siècle en devenant la capitale du bouchon de liège. À son apogée, les quelque 40 ateliers en activité employaient près de la moitié des habitants du village. C’est pour maintenir vivace le souvenir de cette production, mise à l’arrêt en 2009 avec la fermeture de la dernière usine, que le musée du Liège et du Bouchon a vu le jour en 1999. Avec en point d’orgue la mise en scène d’une forêt de chênes-lièges, dans laquelle on apprend que cet arbre, connu depuis l’Antiquité, reconstitue tout seul son écorce en une dizaine d’années. On y suit l’évolution des techniques de fabrication au fur et à mesure de la mécanisation d’un processus resté néanmoins artisanal. Avant de terminer par une sensibilisation à la dimension écologique de ce matériau.
Après être resté fermé pendant des années, le château de Buzet, racheté par la Cave coopérative des vignerons de Buzet, est en cours de restauration. Son parc de 11 hectares est désormais ouvert à la visite avec de multiples animations, notamment pendant les vacances scolaires, où les enfants sont invités à créer leur herbier. Si le vignoble alentour se découvre l’été en compagnie d’un viticulteur qui explique son travail avant d’en faire déguster le fruit, on peut aussi le sillonner en famille grâce à l’application de chasse au trésor Terra Aventura. À l’ombre des pins, Cap Cauderoue propose près d’une vingtaine de jeux et sports de plein air sur 50 hectares de forêt. Aucun risque de se bousculer pour pratiquer l’accrobranche ou le minigolf, se balader à cheval, à trottinette électrique ou à vélo, tirer à l’arc, ou encore s’essayer au « corde game », un parcours d’énigme et d’obstacles à faire en équipe, enchaînés les uns aux autres.
À Barbaste, la Galerie d’art associative de la maison Aunac (Gaama) expose dans un même espace les œuvres d’artistes et d’artisans d’art de la région, menuisier, céramiste, verrier, tourneur sur bois… À la croisée des deux, les sculptures lumineuses de Yannick Beslot semblent tout droit sorties d’un livre de science-fiction. Réalisées à partir de matériel de récup, elles sont inspirées par un monde futuriste et fantastique. Dans le Petit-Nérac, la perlière d’art Geneviève Darriet insuffle son énergie dans les bijoux qu’elle crée (lire par ailleurs en page 35). Elle laisse les bambins choisir la couleur des baguettes de verre de Murano qu’elle file au chalumeau sous leurs yeux ébahis. Ils peuvent venir récupérer leur trésor le lendemain, après une seconde cuisson. La charmante bastide de Vianne, l’une des 42 que compte le Lot-et-Garonne, a résisté aux offensives grâce à ses fortifications toujours en place. Face à l’une de ses quatre portes, le souffleur de verre d’origine roumaine Dino Diaconescu fait des démonstrations en continu de son art. À la demande, il peut même façonner une épée pour les chevaliers en herbe.
Perché sur son coteau, Moncrabeau s’enorgueillit du titre de capitale des menteurs lors d’une fête qui se déroule tous les ans le premier dimanche d’août : le meilleur affabulateur s’y voit proclamé roi des menteurs. Cette tradition remonte au XVIIIe siècle, date de la création d’une académie des menteurs qui réunit dès lors « les hâbleurs, menteurs, nouvellistes et autres personnes désœuvrées qui s’exercent dans le bel art de mentir finement, sans porter préjudice à autre qu’à la vérité dont ils font profession d’être ennemis jurés ». Le reste du temps, il suffit de se promener dans le village de 800 âmes pour comprendre qu’il est difficile ici de démêler le faux du vrai. L’humour gascon est présent à chaque coin de rue. Si le circuit est fléché, il est encore plus savoureux de parcourir les lieux en compagnie de l’un des 50 membres de cette académie bien peu académique, qui vous régalera de quelques menteries.
Se renseigner : www.albret-tourisme.com Office de tourisme : 7, avenue Mondenard, 47600 Nérac
Le Moulin des saveurs
Établie dans les anciennes grottes de la carrière face au moulin des Tours, cette table réputée offre pour son menu de midi un excellent rapport qualité-prix, avec des plats bien exécutés comme le goûteux gaspacho de petits pois et œuf, parfait en entrée, suivi d’un travers de porc laqué et polenta croustillante. Pas étonnant que l’adresse fasse partie du Collège culinaire de France. À partir de 19 € à midi (23,50 € avec deux verres de vin). 4, rue du Moulin-des-Tours, à Nérac. Tél. 05 53 97 06 60
L’Atypik
Une belle sélection de burgers (dont un au camembert), de copieuses salades, des assiettes généreuses, des produits frais et un service avenant. Mention spéciale pour les très gourmandes profiteroles faites maison, comme tout le reste. De quoi ravir toute la famille. Menus de 15 à 32 €. 18, place des Marronniers, à Vianne. Tél. 05 53 65 09 74.
L’Île aux Bateaux
À la confluence de la Baïse et du canal, cette maison éclusière a été transformée pour accueillir une brasserie façon guinguette l’été et quatre vastes et paisibles chambres d’hôtes ouvertes toute l’année. Avec un accès sécurisé pour les vélos. 85 € la chambre double petit-déjeuner inclus, 95 € la triple. Port de Buzet-sur-Baïse. Tél. 05 53 83 98 65.
Hôtel Henri IV
Les 17 chambres doubles du seul hôtel de Nérac sont pleines de charme, certaines ont d’ailleurs conservé leurs murs en pierre. Possibilité d’ajouter un lit supplémentaire pour les familles. De 71 à 149 €. 4, place du Général-Leclerc à Nérac. Tél. 05 53 65 00 63.
Les bulles de Chrysalides
Disséminées en forêt, ces 10 bulles, dont 4 familiales, posées sur des terrasses en bois avec jacuzzi, permettent de s’endormir en contemplant les étoiles. 275 € par nuit pour deux, petit-déjeuner inclus (+ 50 € par personne supplémentaire). Château de Saint-Martin à Nérac.
Louer un bateau sans permis
Après une formation théorique d’une trentaine de minutes et au moins autant de pratique accompagnée, on est prêt à embarquer sur ces bateaux sans permis pour un week-end ou une semaine de « slow tourisme » : et pour cause, ils ne dépassent pas 8 km/h. À partir de 500 € le bateau pour deux personnes pour un week-end. Aquitaine Navigation, port de Buzet-Val d’Albret. Tél. 05 53 84 72 50.
Visiter le moulin des Tours en famille
Pendant les vacances scolaires, le mercredi à 15 heures sur réservation. Visite libre et visite guidée simple sur réservation le mercredi et le samedi à partir de 14 heures. Tarifs : 5 € par adulte, 3 € par enfant. Rue du Moulin-des-Tours, à Nérac. Tél. 05 53 65 27 75.
Faire un « castle game »
Jeu d’énigmes ou Cluedo d’une heure environ sur réservation. 7 € par personne. Château Saint-Martin, route de Mézin, à Nérac. Tél. 06 64 98 85 88.
Galerie d’art associative de la maison Aunac (Gaama)
Cette galerie qui jouxte le moulin des Tours vaut le détour pour ses expositions comme pour la qualité du travail des artisans d’art présentés. Entrée libre et gratuite du mercredi au samedi de 13 h 30 à 18 h et le dimanche de 10 h 30 à 18 h. Tél. 06 88 03 93 50.
Cap Cauderoue
Ce site privé dispose d’un vaste panel d’activités de plein air, de 5 à 25 € (packs de 8 à 30 €). S’il est adossé aujourd’hui à un village de tipis, une vingtaine de gîtes seront disponibles en 2023. Lieu dit Pin à Barbaste. Tél. 05 53 65 52 74 ou 06 48 16 60 90.
Académie des menteurs de Moncrabeau
Tél. 05 53 97 32 25. L’application de « geocaching » Terra Aventura a investi l’Albret avec huit parcours différents, l’occasion de découvrir le patrimoine local en s’amusant.
Parc du château de Buzet-sur-Baïse
Ouvert du lundi au samedi 14 h à 18 h (sauf jour férié), 4 € par personne. Tél. 06 26 13 93 87. www.château-fabriquesdebuzet.fr.
Artisans d’art
Geneviève Darriet, perlière d’art. 6, place Saint-Marc à Nérac. Tél. 06 86 40 50 47. bijoux-de-lumiere.fr.
Dino Glass, souffleur de verre
Fermé du 21 octobre au 7 novembre. 183, boulevard de la Gare à Vianne. Tél. 07 86 88 80 50. dinoglass.com.

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>