Test Xiaomi Mi Electric Scooter 3 : la star des trottinettes électriques s'améliore en puissance et en sécurité – Clubic

Itrott
Réparation trottinette électrique


Rejoignez la communauté de passionnés des sujets numériques et scientifiques
Xiaomi a annoncé sa nouvelle trottinette électrique milieu de gamme, la Mi Electrique Scooter 3. Promettant des performances proches de sa version Pro 2, ce nouveau modèle serait surtout doté d'un meilleur freinage. Voyons comment la petite star des trottinettes électriques évolue en 2021.
Le constructeur Xiaomi levait récemment le voile sur sa toute nouvelle trottinette électrique, la Xiaomi Mi Electric Scooter 3. Comme toujours, l'argument principal de ce modèle reste son rapport qualité/prix. Ici, la nouveauté est affichée à 449 € et met en avant des améliorations bienvenues telles qu'un meilleur freinage à disque et un moteur plus performant. La gamme est donc assez complète chez le constructeur, puisque ce dernier modèle se positionne entre la Mi Electric Scooter classique, vendue 399 € et la Mi Electric Scooter Pro 2 affichée à 549 €.
On peut regretter que Xiaomi semble un peu trop se reposer sur ses lauriers, ne prenant (selon nous) plus vraiment le temps d'innover ni même de remettre un peu au goût du jour le look de ses produits. Voyons néanmoins si ce Mi Electric Scooter 3 a ce qu'il faut pour convaincre !
La première bonne impression concernant l'offre de Xiaomi survient au déballage de la Mi Electric Scooter 3. Malgré un prix de vente plutôt serré, le constructeur livre une multitude d'accessoires bienvenus. On trouve le nécessaire pour assembler le guidon, la notice d'utilisation et le certificat de conformité européenne, qui atteste des nombreuses certifications obtenues par la trottinette (dont sa résistance aux projections d'eau).
Xiaomi anticipe également d'éventuelles crevaisons en livrant un pneu et une chambre à air de rechange. Attention : la remplacer n'est pas une mince affaire !
A cela s'ajoute un cadenas souple avec verrouillage à 5 chiffres, lui aussi très apprécié. On aime sa conception gainée qui ne détériore pas la trottinette. Il est assez épais mais aussi assez court : il ne mesure que 110 cm déployé, ce qui n'offre pas une grande amplitude pour l'accrocher à un point fixe. Il n'y a en outre que peu d'endroits sécurisés sur la trottinette pour l'accrocher.
Le design des trottinettes électriques Xiaomi est tellement connu qu'il n'est sans doute pas nécessaire d'en refaire le tour. Intéressons nous à ce qui change sur ce modèle.
Du côté des banalités : en version grise, la Mi Electric Scooter 3 profite d'éléments bleus qui contribuent positivement au look de la trottinette.
L'étrier arrière est désormais équipé de nouvelles plaquettes, plus grandes et mobiles toutes les deux. Coupons court au suspense : la promesse d'un meilleur freinage se vérifie. Progressivité et puissance sont améliorées.
Nous n'avons eu aucun réglage à faire, ce qui est une bonne chose, mais le système est assez classique et il devrait être simple de remplacer les plaquettes usées le cas échéant. A noter qu'on trouve une vis de réglage : un classique.
Xiaomi a aussi revu partiellement le mécanisme de verrouillage de la colonne de direction. Celui-ci est désormais plus fiable, tout en restant assez simple à manipuler.
Il suffit de tirer la bride vers le haut pour libérer d'un cran la colonne, mais il faut renouveler la manipulation et rabattre totalement la colonne de direction jusqu'à la verrouiller sur le garde-boue. Nous ne sommes toujours pas fan de la forme qu'adoptent les trottinettes Xiaomi lorsqu'elles sont repliées, mais leur poids très contenu (13,2 kg dans le cas présent) reste un véritable atout au quotidien.
Pour ceux qui cherchent une solution pour ranger et transporter les trottinettes Xiaomi, nous avons testé le Smolt & Co T-Bar, un accessoire bien pensé qui permet de transformer une trottinette repliée en sorte de « bagage roulant » facile à transporter, comme dans la photo ci-dessous.
La Mi Electric Scooter 3 profite d'un moteur 300 watts nominal, capable de livrer une puissance maximale en crête de 600 watts. Cela se concrétise par de petits coups de boost que nous avions perçus lors du test de la Pro 2.
Grâce à ce moteur, cette trottinette parvient à tenir sa vitesse maximale même sur les dénivelés positifs et sous notre poids de 85 kg. Une vitesse maximale d'ailleurs atteinte assez rapidement sur le plat et lorsque la batterie n'est pas trop déchargée, mais la performance baisse au fur et à mesure que celle-ci se vide.
De 100% à 45%, la vivacité déployée par le moteur intégré dans la roue avant reste assez stable. De 45% à 30% (environ), la vitesse maximale se maintient toujours sur le plat, mais les dénivelés positifs et les relances deviennent un peu plus poussives. Le simple fait de ralentir à un passage piéton pour laisser passer une personne demandera de se préparer à une relance un peu molle. Attention, donc, si un automobiliste vous colle de trop près.
Les choses se compliquent encore un peu plus lorsque le niveau de charge est inférieur à 20%. Là, ce sont les performances globales qui se dégradent : les accélérations sont encore plus molles, la vitesse de pointe sur plat plafonne entre 15 et 18 km/h et le moindre relief positif fait chuter l'allure aux environs des 10 km/h, voire moins.
Sous une météo comptant une dizaine de degrés, la Xiaomi Mi Electric Scooter 3 n'aura pas réussi à boucler notre parcours de test qui compte une vingtaine de kilomètres. Après trois essais, le constat est le même : la petite batterie de 7,65 Ah permet de flirter avec les 18 km, mais guère plus.
Nous le savions donc, mais la Mi Electric Scooter 3 est loin de tenir les 30 km d'autonomie annoncés par le constructeur. Il faudra par ailleurs être assez prudent, car la jauge de batterie n'est pas d'une grande fiabilité. Lors de notre dernier essai, l'autonomie est passée de deux « briques » à aucune en moins de 5 km. Conséquence : nous avons fini à pieds après la panne sèche.
Pour refaire le plein, il faudra passer le chargeur secteur 41V – 1,7 A pendant environ 6h. C'est long pour si peu d'autonomie ! Enfin, dernier point positif, surtout pour un modèle à 449 € : on apprécie toujours la présence de l'application mobile, qui offre quelques fonctions pratiques comme la surveillance de l'état de la qualité de la batterie ou encore la possibilité de verrouiller électroniquement la batterie.
Lors de nos trois tests d'autonomie, à aucun moment l'intensité de récupération d'énergie (KERS) n'a eu d'impact sur l'autonomie finale de la batterie. En revanche, le frein moteur est bel et bien perceptible lorsqu'il est activé au maximum. Cela peut être pratique pour ne disposer que d'un freinage léger et économiser ainsi les plaquettes.
Résumé
Performances
Équipements
Batterie
Caracteristiques techniques
Caracteristiques physiques
Le poids inférieur à 15 kg fait qu'on parvient assez facilement à porter cette trottinette à bout de bras le temps de monter quelques marches, par exemple. En revanche, pour parvenir à un tel poids, il faut faire des concessions.
Cela commence par la taille du deck, qui ne laisse environ que 40 cm de long par 14 cm de large pour positionner ses pieds. Il faudra d'ailleurs veiller à ne pas poser votre pieds sur le garde-boue arrière, car il n'est pas prévu pour bouger. Vous risqueriez de créer une fragilité à ce niveau-là si vous y posez le pied, même si Xiaomi limite les risques en intégrant de chaque côté des renforts métalliques.
Le plus contraignant côté confort d'utilisation reste l'absence de suspension. Sur chaussée dégradée ou sur un revêtement à faible adhérence, la tenue de route peut être remise en cause par ce comportement très raide. Heureusement les pneus gonflables compensent un peu. Mais lorsqu'on circule sur des pavés, l'affaire se corse vraiment et il faut souvent ralentir. Bien entendu, la trottinette est loin de craquer sous les pieds, au contraire : elle encaisse très bien. Mais l'inconfort pour l'utilisateur est tel qu'on préfère ne pas se torturer plus longtemps. La présence de suspension ainsi que de meilleures poignées rendraient les trajets dans l'ensemble plus confortable, car sur des chaussées imparfaites il n'est pas rare de ressentir des fourmis dans les mains et les pieds.

La relève est là chez Xiaomi avec cette Mi Electric Scooter 3 qui se positionne comme un très bon modèle milieu de gamme. Elle offre quelques promesses intéressantes qui ne font pas pour autant grimper le prix en flèche. Affichée à 449 €, elle met en avant les bénéfices d’un moteur électrique 300W nominal et 600 W en crête ainsi qu’un système de freinage à disque efficace.
Cette Mi Electric Scooter 3 offre de bonnes accélérations et une linéarité très appréciables qui permettent d’atteindre sa vitesse maximale de 25 km/h sans grande difficulté. Une performance bien tenue sur 70% de la charge de la petite batterie, y compris si la route parcourue accuse un petit dénivelé positif. La batterie peine à tenir l’autonomie annoncée par Xiaomi, mais nous ne sommes pas réellement surpris. Xiaomi promettait un freinage efficace, et la promesse est tenue : progressivité et mordant sont au rendez-vous.
Les gaines et l’étrier de frein ne passent pas inaperçus avec leur couleur bleue dans cette version grise. Mais la vraie nouveauté concerne le mécanisme de verrouillage de la colonne de direction, qui se veut plus fiable et plus robuste sans être pénible à manipuler. Si la tenue de route est plutôt bonne, on regrette que Xiaomi n’ait pas ajouté un système d’amortissement qui rendrait les déplacements plus confortables sur les chaussées dégradées. En contrepartie, la Mi Electric Scooter est assez légère en affichant à peine 13,2 kg sur la balance.
La Xiaomi Mi Electric Scooter 3 débarque avec de nouvelles aptitudes, à savoir un meilleur freinage et un moteur un peu plus puissant qui la rend plus agréable et plus rassurante à rouler. Et si on aime toujours sa légèreté et sa compacité, on regrette que son design n'évolue pas et que Xiaomi fasse toujours l'impasse sur l'intégration d'amortisseurs.
Les plus
Les moins
Qualité de fabrication 8
Puissance 8
Autonomie 7
Confort de conduite 7
Portabilité 9
Qualité de fabrication 8
Puissance 8
Autonomie 7
Confort de conduite 7
Portabilité 9
D’abord spécialisé dans les composants de pointe, Corsair s’est ensuite tourné vers les solutions de refroidissement et, plus particulièrement, les AiO. Au total, quatre gammes sont présentes au catalogue du fabricant qui met depuis peu sur le marché ce H115i Elite Capellix, pour lequel quatre versions existent depuis le 240 mm jusqu’au 480 mm. Nous avons arrêté notre choix sur le 280 mm.
Quelques semaines après le test du KC3000, nous nous penchons sur le cas d’un nouveau SSD signé Kingston. Mais alors que le KC3000 est plutôt tourné vers les professionnels, ce FURY Renegade est un modèle que le fabricant destine davantage aux joueurs, sur la PlayStation 5 de Sony notamment. Cela dit, sur un strict plan technique, les différences semblent fort peu nombreuses.
Quelques semaines après avoir testé l’ULTIM8-RS, un modèle on ne peut plus « gamer », REKT nous propose son RGo. Si le fauteuil est toujours destiné aux joueurs, il prend bien d’avantage l’apparence d’un siège ergonomique destiné au bureau. Parce que le baquet, ce n’est pas pour tous les joueurs !
Arctic est une marque avec laquelle compter quand il est question de refroidissement. Son catalogue dispose de produits variés, mais nous nous penchons ici sur l’une de ses solutions les moins onéreuses, peut-être même les moins onéreuses de l’ensemble des constructeurs aisément accessibles en France, le Freezer 7 X.
À la manière d’ASUS ou Gigabyte, MSI a débuté sur le marché de la carte mère, mais touche aujourd’hui tous les secteurs du PC, refroidissement compris. La gamme CoreLiquid est d’abord sortie en versions « MPG », mais évolue aujourd’hui en « MEG » pour toucher un public exigeant soucieux d’allier performances et décorum.
Loin d’être un débutant dans le monde du refroidissement, Cooler Master a même débuté avec ce type de solution avant de s’aventurer dans la plupart des segments du PC de jeu. Le Taïwanais remet au goût du jour une marque qui lui a permis de se faire un nom : les MasterLiquid. Ces produits ont toujours constitué une bonne entrée en matière dans le monde du watercooling.
Il y a six ans de cela, be quiet! est arrivé sur le marché des watercooling AiO avec la marque Silent Loop. Celle-ci a rencontré des problèmes de fiabilité qui ont poussé le fabricant allemand à faire table rase pour lancer les Pure Loop. Au-delà de la fiabilité renforcée, cette seconde gamme se démarque par un positionnement tarifaire avantageux. Quel revers à cette médaille ?
Quelques mois après avoir lancé sa gamme Dominator, Corsair convertit ses barrettes Vengeance à la DDR5. L’occasion pour l’Américain de changer un peu de design, d’apporter des illuminations sensiblement différentes, mais aussi d’offrir un nouveau boost côté fréquences. Pour ce test, ce sont effectivement les Vengeance RGB DDR5-6000 CL36 que nous passons en revue.
Nous vous avons dit tout le bien que nous pensions du Find X5 Pro d’Oppo lors de son lancement, en mars dernier. Depuis, le constructeur a rendu disponibles deux autres déclinaisons de son smartphone vedette : le Find X5 et le Find X5 Lite.
À intervalles réguliers, be quiet! renouvelle ses gammes de solutions de refroidissement. Il est pourtant quelques références « construites pour durer » comme nous le prouvent les bientôt deux ans du Shadow Rock 3, un modèle que le fabricant a simplement remis au goût du jour afin d’intégrer la compatibilité LGA1700. Merci à lui.

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>