Passagers introuvables, excès de vitesse en trottinette, élu condamné… Les faits divers de ce mardi en Auvergne – La Montagne

Itrott
Réparation trottinette électrique

Publié le 13/09/2022 à 20h30
Samedi 10 septembre, vers 1 heure, à Riom, les gendarmes du peloton d’autoroute riomois ont contrôlé à 58 km/h, au lieu des 25 autorisés, le pilote d’une trottinette électrique. Dépisté positif aux stupéfiants, le jeune homme n’était pas assuré. L’engin, non conforme, a été saisi.
Dimanche 11 septembre, vers 15 heures, un cyclomotoriste non porteur de gants a refusé d’obtempérer au contrôle des gendarmes du peloton motorisé de Riom. Il a pris la fuite en empruntant des sens interdits à grande vitesse et a manqué d’entrer en collision avec un camping-car. Interpellé, le pilote, un ado de 14 ans, a été remis à ses parents avec une convocation pour une composition pénale devant le juge pour enfants.
Un jeune clermontois âgé de 17 ans a été contrôlé par la police, avenue de Charras, peu avant 19 heures, ce mardi. Sur lui, les fonctionnaires ont retrouvé près de 15 g de résine de cannabis et près de 3 g de cocaïne dans des sachets. À l’issue de sa garde à vue, ce mineur a reçu une convocation pour un rappel à la loi. 
premium Il circulait sur l’A75 (Puy-de-Dôme) avec un permis acheté sur Internet : un an de prison ferme
 Un accident s’est produit, route de Ternant, à Durtol, peu après 6 heures, hier matin. Une automobiliste de 27 ans a perdu le contrôle dans un virage et son véhicule s’est retrouvé sur le toit. Elle n’a pas été blessée. Les pompiers de Chamalières et les gendarmes de Romagnat se sont rendus sur place. La jeune femme était positive à l’alcool. Elle sera convoquée ultérieurement pour être entendue. 
Ce mardi, vers 17 heures, sur la D26 vers Perrier, le conducteur d’un Renault Mégane a perdu le contrôle de sa voiture dans une ligne droite. Le véhicule, pour une raison qui reste à déterminer, a mordu le bas-côté, traversé la route et achevé sa course dans un champ. La Mégane s’est retrouvée sur le toit à quelques centimètres d’un bloc de béton. À leur arrivée, les sapeurs-pompiers et gendarmes d’Issoire ont retrouvé le véhicule abandonné. Les deux passagers, deux hommes, seraient montés à bord d’un autre véhicule, avant d’être déposés à Issoire. L’enquête se poursuit pour connaître l’identité des deux passagers et les circonstances précises de cet accident.
Lundi 12 septembre, une habitante de Sauxillanges âgée de 39 ans, suspectée d’avoir agressé un gendarme à Issoire, a été interpellée. Les faits se sont déroulés en milieu d’après-midi, sur le parking d’un hypermarché. Trois gendarmes réservistes étaient en patrouille à l’intérieur du commerce lorsqu’ils ont été alertés par un témoin. La trentenaire aurait écrit des injures sur le véhicule de service stationné sur le parking. Contrôlée par les militaires, et visiblement ivre, la tjeune femme aurait alors cassé la bouteille de vin qu’elle avait dans la main avant de blesser très légèrement un militaire à la main. Elle a été placée en garde à vue. Présentée ce mardi devant un magistrat du tribunal de Clermont-Ferrand, elle a été remise en liberté et sera convoquée devant la justice au mois d’octobre et pas seulement pour cette affaire. Cet été, toujours à Issoire, elle avait été arrêtée après avoir menacé, avec un couteau, le gérant d’un café qui ne voulait plus lui servir à boire.
La décision a été rendue lundi 12 septembre au tribunal judiciaire d’Aurillac. Un élu de Saint-Saturnin a été condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis (ainsi que l’obligation d’effectuer un stage de citoyenneté) pour des violences commises dans un bar de sa commune, le 16 mars. Le tribunal a décidé que sa condamnation ne serait pas inscrite au bulletin n°2 de son casier judiciaire.
Le conducteur d’une voiturette sans permis a effectué une sortie de route, ce mardi, peu après 14?h?30, sur le CD 115, à Champagnac. Son véhicule a percuté un mur. Les sapeurs-pompiers d’Ydes ont transporté l’homme au centre hospitalier de Mauriac.
Ce mardi, peu avant 16?h?30, un arbre s’est couché sur la RN 122, à hauteur de Sansac-de-Marmiesse. Empiétant d’un mètre environ sur la chaussée, il a été tronçonné par la Direction interdépartementale des routes. Les gendarmes sont intervenus pour réguler la circulation, légèrement gênée le temps de l’opération.
premium Sentiment d’inutilité des militaires, banalisation, usure : lancée en 2015, l’opération Sentinelle a-t-elle vécu ?
Le 4 septembre dernier, à Hérisson, un homme avait montré ses fesses à une jeune majeure qui se promenait avec son petit frère âgé de sept ans. Rentrée chez elle, la jeune fille a raconté la scène à sa mère, en lui précisant « qu’il lui avait déjà fait le coup au mois d’avril dernier ». Cette dernière a donc décidé de porter plainte auprès des gendarmes de la communauté de brigades de Cérilly.  Une enquête a été ouverte et les militaires ont identifié et interpellé, lundi 12 septembre, l’exhibitionniste présumé, un Montluçonnais de 75 ans. Il a aussitôt été placé en garde à vue et a été présenté, ce mardi, devant le procureur de la République, puis devant le juge des libertés et de la détention (JLD). Le septuagénaire a été remis en liberté, mais placé sous contrôle judiciaire, et devra se présenter jeudi 8 décembre, devant le tribunal correctionnel de Montluçon. Une mesure accompagnée d’une obligation de soins et une interdiction de rencontrer les victimes. L’homme avait déjà été condamné pour des faits similaires, en avril 2021, par le tribunal de Dignes-les-Bains (Alpes de Haute-Provence).
premium Affaire Doire dans l’Allier : mise en examen pour meurtre, la veuve du chasseur décapité clame toujours son innocence
Un refus de priorité serait à l’origine de l’agression d’un automobiliste, lundi 12 septembre, aux environs de 19 h 15, à Saint-Julien-Chapteuil. À moins que la faute ne revienne aux prouesses techniques d’un adolescent au guidon de son vélo. Toujours est-il que lorsque les gendarmes sont intervenus sur la Place du marché, une Peugeot 3008 était stationnée sur le côté droit de la chaussée, le pare-chocs encastré dans une borne métallique. D’après l’automobiliste, un homme de 33 ans, un jeune à vélo qui faisait des roues arrière l’aurait gêné dans sa manœuvre. Le conducteur a klaxonné pour capter l’attention du cycliste, l’adolescent se serait alors énervé. Il serait venu à hauteur de la porte du conducteur pour asséner coups de poing et coups de pied dans la carrosserie. Ce qui aurait fait perdre ses moyens au conducteur avant qu’il heurte la borne métallique. La version du cycliste est différente. Il reconnaît avoir tapé dans la voiture mais uniquement parce que celle-ci venait de lui refuser la priorité. Les gendarmes ont ouvert une enquête.
Un motard a été grièvement blessé, lundi 12 septembre, vers 16 heures au lieu-dit Lichemiaille à Saint-Pal-de-Mons. Alors qu’il circulait sur la RD 45, il n’a pas réussi à négocier une grande courbe à droite. Le pilote de 38 ans a lourdement chuté avant d’atterrir dans un champ en contrebas de la route. Une dizaine de sapeurs-pompiers sont intervenus pour le secourir. Grièvement blessé, il a été évacué dans les services de l’Hôpital Nord de Saint-Étienne. 
premium Vers un traitement judiciaire « spécifique » des violences conjugales
 
Vous pouvez envoyer cet article par email à vos amis.
Soyez le premier à commenter cet article
10 places à gagner !
Jouez et gagnez votre rencontre avec Jacques MAILHOT

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>