Les trottinettes en libre-service vont-elles bientôt disparaître des rues de Paris ? – Capital.fr

Itrott
Réparation trottinette électrique

Est-ce la fin annoncée pour les trottinettes électriques en libre-service à Paris ? Comme le rapporte BFM le 11 novembre, la grande majorité des élus franciliens souhaitent interdire, ou au moins réguler plus sévèrement, l’usage des trottinettes électriques en libre-service dans les rues de la capitale. La question sera au cœur des débats la semaine prochaine, au Conseil de Paris.
Les élus de gauche et du centre sont catégoriques. Ils ne souhaitent pas le renouvellement du contrat qui lie la mairie et les opérateurs Lime, Dott et Tier jusqu’au mois de février 2023, et ont déposé un vœu en ce sens. « On demande que les contrats ne soient pas renouvelés », a déclaré Maud Gatel, présidente du groupe Modem au Conseil de Paris.
L’élue appelle également à renforcer la sécurité en attendant la fin dudit contrat. « On demande l’interdiction d’utilisation aux mineurs comme ça se fait dans d’autres villes, notamment à Lyon, et la mise en place par les opérateurs de l’impossibilité technique de démarrer les trottinettes si vous êtes plus d’une personne. Notre but, c’est de demander à terme l’interdiction des trottinettes en libre-service », a-t-elle indiqué.
La droite reste plus mesurée sur la question et souhaite un meilleur encadrement des usages plutôt qu’une interdiction. Le groupe de Rachida Dati souhaite par exemple l’installation d’une immatriculation sur chacun des engins pour faciliter les verbalisations, ou encore l’extension des zones limitées à 10 km/h. Nicolas Jeanneté, maire (Changer Paris) du XVe arrondissement, demande quant à lui « l’obligation pour les opérateurs de demander de scanner la pièce d’identité pour éviter que les mineurs ne prennent ces trottinettes ».
Au mois de septembre dernier, l’adjoint (EELV) à la mairie de Paris David Belliard avait déjà menacé les opérateurs de location de trottinette de ne pas renouveler le contrat les liant à la mairie de Paris. Les écologistes dénoncent notamment trop de mauvais usages, l’augmentation du nombre d’accidents ainsi que le stationnement anarchique des engins. David Belliard et Emmanuel Grégoire, premier adjoint (PS) en charge de l’urbanisme, avaient alors « demandé aux opérateurs de revenir d’ici un mois avec des propositions d’innovation et d’évolution du service sur l’occupation de l’espace public et la sécurité ».
Les opérateurs se sont exécutés au travers d’un rapport remis aux élus en octobre dernier. Le directeur marketing de Dott a indiqué à BFM que les opérateurs avaient fait de nouvelles propositions au Conseil de Paris. Reste à voir si cela sera suffisant pour adoucir la position des élus parisiens.
© Prisma Media – Groupe Vivendi 2022 Tous droits réservés

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>