Les trottinettes électriques en libre-service désormais interdites aux mineurs à Lyon – Lyon Mag

Itrott
Réparation trottinette électrique

Près de Lyon : on trouve un pistolet, des stupéfiants et des liasses de billets dans leur voiture, ils sont laissés libres
Près de Lyon : ébloui par le soleil, le chasseur tire sur une femme et ses enfants
Vincent Delerm inconsolable après s’être fait voler son appareil photo dans la rue à Lyon
Lyon : grave accident impliquant deux véhicules de police, plusieurs agents blessés
Près de Lyon : des jeunes s’organisent pour tendre un piège aux pompiers et policiers
« Lyon c’est de gauche et écolo » : Grégory Doucet repris de volée par le maire d’Ecully
Logement social à Saint-Didier-au-mont-d’Or ? Marie-Hélène Mathieu « veut préserver l’identité du village »
Run in Lyon 2022 : retrouvez tous les résultats (et ceux de vos élus)
Pannes du métro à Lyon : la situation « n’est pas admissible » selon Philippe Cochet (LR)
Une équipe se forme autour de Bernard Cazeneuve dans la Métropole de Lyon
Lens-Lyon : 4e défaite pour l’OL qui continue de sombrer (1-0) – VIDEO
OL : Peter Bosz viré, Laurent Blanc présenté lundi
Blanc, Garde, Caçapa… Toutes les pistes envisagées par l’OL pour remplacer Peter Bosz
Lyon-Toulouse : l’OL s’enfonce encore un peu plus dans la crise (1-1)
Au stade, les Bad Gones apportent leur soutien à Gérard Collomb, atteint d’un cancer
Il faut désormais présenter sa pièce d’identité pour pouvoir emprunter une trottinette électrique en libre-service à Lyon.
Les mineurs ne peuvent désormais plus emprunter une trottinette électrique en libre-service à Lyon. Selon nos confrères d’Actu Lyon, les opérateurs Dott et Tier, les deux seuls autorisés par la municipalité lyonnaise, demandent désormais une pièce d’identité afin de pouvoir scanner ensuite le QR Code de la trottinette électrique pour pouvoir l'utiliser.
LyonMag a pu constater qu'effectivement, désormais chaque personne qui emprunte une trottinette doit scanner sa pièce d'identité.
Cette décision fait suite à de longues discussions entre la Ville de Lyon et les opérateurs. Une expérimentation sur l’interdiction aux jeunes de moins de 18 ans des trottinettes électriques en libre-service avait déjà été menée l’année dernière par Dott au sein de la capitale des Gaules.
Les accidents impliquant des trottinettes électriques ont été nombreux ces derniers mois à Lyon. Le 22 août dernier, deux adolescents de 15 et 17 ans, Iris et Warren, perdaient la vie sur le quai Maréchal Joffre renversés par une ambulance privée alors qu’ils circulaient sur la même trottinette.

En 2021, les lyonnais ont confirmé leur intérêt pour ce mode avec 400 000 usagers uniques et un doublement de la distance parcourue.

✅ Le contrôle de l'âge 🔞 via l'identité est désormais obligatoire pour tous les usagers!

3/4

On met un « s » à message au pluriel.
Un seul point d’exclamation suffit.
Cordialement.
Merci
He oui ! C’est pas donné à tout le monde d’être reine d’Angleterre…
Vous parlez de la sainte qui a massacré les habitants d’Irlande du Nord lors du Bloody Sunday ?

Bon sinon faudrait peut-être arrêter de ressortir l’anecdote de Kévin et Brandon à chaque fois qu’il est question de trottinette dans un sujet.
Vous avez des problèmes de lecture ou de compréhension du français?
Je réagissais sur la possibilité pour une ambulance privée d’être prioritaire, ce qui est le cas.
Vous divagation sur le fait de faire n’importe quoi et ne concerne pas mon message. La prochaine fois, lisez ce qui est écrit et n’inventez pas.
A priori, Il semblerait que le conducteur allait chercher une patiente en fin de consultation… Ce n’etait pas une urgence et donc le véhicule n’était pas prioritaire. Donc non, « ce n’est pas le cas ici »… L’aspect prioritaire dépend du niveau d’urgence et de rien d’autre… Comme le précise le commentaire ci-dessous… Les pompiers ne sont pas prioritaires si c’est pour aller acheter un casse-dalle même s’ils utilisent sirène et gyro… Ça relève d’un abus… et « c’est le cas ici » 😉
Donc en gros, vous reconnaissez qu’il était prioritaire et que vous avez raconté n’importe quoi.
Là où nous somme d’accord, c’est que prioritaire ne veut pas dire autorisé à faire n’importe quoi.
Le caractère prioritaire d’une intervention doit être corrélé à une urgence et c’est valable pour tous les véhicules dits prioritaires.
Par exemple, les pompiers sont prioritaires pour se rendre sur un feu en cours… ils ne le sont pas pour aller s’acheter un McDo, même s’ils utilisent le 2 tons et le gyro. Il s’agit alors d’un usage abusif. Et ça vaut pour tous les véhicules dits prioritaires.. Pompiers, Police, Gendarmerie, Samu et a fortiori les ambulances privées.
En cas d’accident, ce sera cet aspect qui sera examiné : S’agissait-il oui ou non d’une urgence.. si oui le véhicule sera considéré comme ayant été prioritaire, son assurance couvrira les dégâts et la responsabilité du conducteur ne sera pas engagée. Si non, ce sera un usage abusif, l’assurance ne fonctionnera pas et la responsabilité du conducteur sera engagée… pénalement et administrativement.
Il faut les interdire tout court.
« Sus aux engins de mort. » Vous parlez bien evidemment des voitures là ? Quand je regarde les statistiques ça ne peut être que ça.
Il faut les interdire tout court.
Pourquoi interdire un mode de transport aussi pratique et efficace ?
Le problème à Lyon sont les habitants, à commencer par vous.
Je n’embête personne avec ma voiture moi
Quand je vois des maman avec des poussetes descendant sur la route parce qu’une voiture est encore garé sur le trottoir. J’ai clairement envie de dire que les automobiliste sont le seul et l’unique problème de Lyon.
Vivement que Doucet accèlere votre expulsion, qu’on ait enfin une belle vie !
C’est vrai que les bagnoles ne privatisent pas du tout l’espace publique ! Elles sont partout ! Sur nos trottoir, devant nos garages, nos portes, nos pistes cyclabe, même garées parfois sur les voies de circulation de voiture !
Si on était logique, et la voiture étant inutile à Lyon, on les interdirait dès maintenant !
Le problème à Lyon sont les habitants, à commencer par vous.
il faut les interdire aussi pour les majeurs.
Il faut les interdire tout court.
Victoire !!! Enfin !!!
Prenez le temps de vous relire, avant de valider vos message !!!
Essayez un correcteur orthographique et grammatical pour vous aider.
On met un « s » à message au pluriel.
Un seul point d’exclamation suffit.
Cordialement.
C’est le SAMU qui determine le niveau d’urgence. Raccompagner un patient après une consultation n’est pas une urgence médicale. Dans les faits, le SAMU le confie jamais une urgence réelle à des ambulances privées qui n’ont ni la formation ni les compétences pour y répondre. Le simple mandat du SAMU ne définit pas l’urgence médicale.
D’autre part, « être prioritaire » ne veut pas dire faire n’importe quoi et conduire comme un cinglé.. cela signifie que vous pouvez vous affranchir de certaines règles de circulation mais en vous assurant de pouvoir le faire sans mettre en danger les autres ! On n’a pas le droit de tuer 2 personnes pour ramener une patiente chez elle après une consultation… Ça va ? Vous suivez ?
La différence entre le SAMU, les pompiers, la Gendarmerie, etc… avec des « ambulanciers privés » est que ces gens sont des professionnels conscients de leurs responsabilités et qui JAMAIS ne risqueront de tuer quelqu’un pour faire joujou avec le gyrophare et la sirène en se prenant pour des pilotes de F1 sur un circuit… Ce qui n’est absolument pas le cas des ambulanciers privés pour 2 raisons 1) ils ont des impératifs de rendement 2) la formation s’adresse à des gens d’un bas niveau scolaire, le diplôme équivaut à un CAP et comme pour tous les CAP, on y retrouve des gens en échec scolaire dans le cursus general et pas finis dans leur tête.. J’en sais quelquechose, quand j’ai fait cette formation (pour raisons alimentaires et uniquement pour trouver rapidement un job), au moins la moitié des élèves avaient ce profil… On a eu droit à l’abruti qui se prenait pour un médecin et se baladait dans les couloirs de l’hosto avec un stéthoscope autour du cou en bombant le torse, au mytho plus occupé à draguer les infirmières qu’à s’occuper de son client, à celui qui racontait « ses exploits routiers » de pilote de F1, à celui qui aurait tué ou paralysé le client sur une intervention en conditions réelles (le « Poussez-vous, j’arrive ! »)… etc…. À noter qu’à l’époque où j’ai exercé, « l’uniforme » de base était la blouse blanche, ce qui facilitait la mythomanie ! J’ai quitté cette profession de tarés dès que j’ai pu… En pause j’avais l’impression de me retrouver dans la cœur d’un collège… et c’est sans compter les horaires à rallonge, les salaires de misère, les gardes payées au lance-pierre…. Donc si, j’ai bien été ambulancier pendant 2 ans et croyez moi, vous ne risquez pas de rencontrer des Prix Nobel dans cette profession ! Sans parler du fait que le diplôme n’est obligatoire que pour assister le malade à l’arrière de l’ambulance, le chauffeur de l’ambulance ou d’un VSL n’a besoin que d’un simple Brevet de Secouriste (il est alors « Auxilliiaire d’ambulancier »… Et quand on connait le niveau du diplôme d’ambulancier (DEA, ex CCA) …. Ça en dit long sur celui d’Auxiliaire !)
Pour enfoncer le clou, les vrais professionnels de santé (infirmiers, médecins, pompiers, etc…) ont une image déplorable des ambulanciers privés qu’ils considèrent d’emblée comme des clowns.. un peu le même regard qu’aurait un ingénieur sur un cariste. Cette image ne change qu’au cas par cas, quand ils connaissent personnellement l’ambulancier et l’ont jugé sur son comportement et ses compétences… mais l’a priori général est toujours une distance teintée de mépris pour avoir croisé trop de mythos… Les professionnels de santé qualifiés (infirmiers, médecin, etc…) vous snobent et limitent les contacts aux seuls impératifs pour vous donner les consignes.. Et ce n’est pas pour rien ! J’ai quitté ce métier pour integrer des bureaux d’études dans l’industrie (chargé d’affaires) et croyez-moi, je n’ai jamais rencontré autant de bulots que dans la profession d’ambulancier privé ! Ce délinquant routier qui a tué ces 2 jeunes e’est d’ailleurs le parfait exemple par la liste sans fin de ses infractions (28 et de tous types, annulation de permis, etc…)….. Et quoique vous en disiez, tout le monde a eu l’occasion de croiser ces malades sur la route alors que personne ne se plaint de la conduite du SAMU ou des Pompiers. Pourquoi ? Parce que ce sont pas des abrutis sans cervelle….
Pour terminer, quelles qu’aient été les prérogatives et le mandat de cet ambulancier, c’était À LUI à s’assurer de ne pas être un danger pour les autres et à adapter sa conduite en conséquence… Il avait certes le droit de circuler dans la voie concernée mais certainement pas n’importe comment et à une vitesse suffisante pour tuer 2 personnes !
Son motif d’inculpation est d’ailleurs très clair ! : « Homicide involontaire par VIOLATION MANIFESTEMENT DÉLIBÉRÉE d’une OBLIGATION de sécurité ou de prudence PRÉVUE PAR LA LOI OU LE RÈGLEMENT »..
Que voulez-vous de plus ? Faire croire que « prioritaire » signifie « Droit de tuer », « Droit de faire du rodéo en voiture » ?
Ce qui va être analysé, c’est la nature de la soi-disant urgence dont s’est targué ce malade mental pour justifier son comportement routier… et je vous parie que « l’urgence médicale » va être démentie par le Samu, si tant est qu’il ait même bien été réellement mandaté par ce dernier… Le médecin régulateur ou l’infirmier qui a décidé de faire appel à cette ambulance privée va devoir préciser les consignes données pour le transport.. et « l’urgence réelle » sera de fait démentie (une évidence vu que le SAMU ne confie jamais d’urgences réelles à ce type de structure. Il ne confie que des transports sans risque médical majeur… retour de consultation, bobologie, etc…)
Donc en gros, vous reconnaissez qu’il était prioritaire et que vous avez raconté n’importe quoi.
Là où nous somme d’accord, c’est que prioritaire ne veut pas dire autorisé à faire n’importe quoi.
Prioritaire ne veut pas dire.. « Droit de Faire n’importe quoi » , cela signifie « Droit de s’affranchir de certaines règles du Code de la Routeć…. Ce n’est pas écrit « N’importe Comment et au mépris de la vie des autres » !… Relisez donc le motif de mise en examen de l’ambulancier.
Vous avez trop regardé James Bond avec son Permis de Tuer !
Vous avez des problèmes de lecture ou de compréhension du français?
Je réagissais sur la possibilité pour une ambulance privée d’être prioritaire, ce qui est le cas.
Vous divagation sur le fait de faire n’importe quoi et ne concerne pas mon message. La prochaine fois, lisez ce qui est écrit et n’inventez pas.
La lecture est l’apprentissage des différentes facette de l’écriture en français représente plusieurs matières bien distincte dans l’éducation.
Vous le sauriez si vous auriez un minimum d’éducation.
Prenez le temps de vous relire, avant de valider vos message !!!
Essayez un correcteur orthographique et grammatical pour vous aider.
Une simple recherche Google ‘samu ambulance privée’ prouve que d’une part vous avez tord, et d’autre part vous n’avez probablement jamais été ambulancier.
Ça prend 2 minutes.
Prioritaire ne veut pas dire.. « Droit de Faire n’importe quoi » , cela signifie « Droit de s’affranchir de certaines règles du Code de la Routeć…. Ce n’est pas écrit « N’importe Comment et au mépris de la vie des autres » !… Relisez donc le motif de mise en examen de l’ambulancier.
Vous avez trop regardé James Bond avec son Permis de Tuer !
Une simple recherche Google ‘samu ambulance privée’ prouve que d’une part vous avez tord, et d’autre part vous n’avez probablement jamais été ambulancier.
Ça prend 2 minutes.
C’est le SAMU qui determine le niveau d’urgence. Raccompagner un patient après une consultation n’est pas une urgence médicale. Dans les faits, le SAMU le confie jamais une urgence réelle à des ambulances privées qui n’ont ni la formation ni les compétences pour y répondre. Le simple mandat du SAMU ne définit pas l’urgence médicale.
D’autre part, « être prioritaire » ne veut pas dire faire n’importe quoi et conduire comme un cinglé.. cela signifie que vous pouvez vous affranchir de certaines règles de circulation mais en vous assurant de pouvoir le faire sans mettre en danger les autres ! On n’a pas le droit de tuer 2 personnes pour ramener une patiente chez elle après une consultation… Ça va ? Vous suivez ?
La différence entre le SAMU, les pompiers, la Gendarmerie, etc… avec des « ambulanciers privés » est que ces gens sont des professionnels conscients de leurs responsabilités et qui JAMAIS ne risqueront de tuer quelqu’un pour faire joujou avec le gyrophare et la sirène en se prenant pour des pilotes de F1 sur un circuit… Ce qui n’est absolument pas le cas des ambulanciers privés pour 2 raisons 1) ils ont des impératifs de rendement 2) la formation s’adresse à des gens d’un bas niveau scolaire, le diplôme équivaut à un CAP et comme pour tous les CAP, on y retrouve des gens en échec scolaire dans le cursus general et pas finis dans leur tête.. J’en sais quelquechose, quand j’ai fait cette formation (pour raisons alimentaires et uniquement pour trouver rapidement un job), au moins la moitié des élèves avaient ce profil… On a eu droit à l’abruti qui se prenait pour un médecin et se baladait dans les couloirs de l’hosto avec un stéthoscope autour du cou en bombant le torse, au mytho plus occupé à draguer les infirmières qu’à s’occuper de son client, à celui qui racontait « ses exploits routiers » de pilote de F1, à celui qui aurait tué ou paralysé le client sur une intervention en conditions réelles (le « Poussez-vous, j’arrive ! »)… etc…. À noter qu’à l’époque où j’ai exercé, « l’uniforme » de base était la blouse blanche, ce qui facilitait la mythomanie ! J’ai quitté cette profession de tarés dès que j’ai pu… En pause j’avais l’impression de me retrouver dans la cœur d’un collège… et c’est sans compter les horaires à rallonge, les salaires de misère, les gardes payées au lance-pierre…. Donc si, j’ai bien été ambulancier pendant 2 ans et croyez moi, vous ne risquez pas de rencontrer des Prix Nobel dans cette profession ! Sans parler du fait que le diplôme n’est obligatoire que pour assister le malade à l’arrière de l’ambulance, le chauffeur de l’ambulance ou d’un VSL n’a besoin que d’un simple Brevet de Secouriste (il est alors « Auxilliiaire d’ambulancier »… Et quand on connait le niveau du diplôme d’ambulancier (DEA, ex CCA) …. Ça en dit long sur celui d’Auxiliaire !)
Pour enfoncer le clou, les vrais professionnels de santé (infirmiers, médecins, pompiers, etc…) ont une image déplorable des ambulanciers privés qu’ils considèrent d’emblée comme des clowns.. un peu le même regard qu’aurait un ingénieur sur un cariste. Cette image ne change qu’au cas par cas, quand ils connaissent personnellement l’ambulancier et l’ont jugé sur son comportement et ses compétences… mais l’a priori général est toujours une distance teintée de mépris pour avoir croisé trop de mythos… Les professionnels de santé qualifiés (infirmiers, médecin, etc…) vous snobent et limitent les contacts aux seuls impératifs pour vous donner les consignes.. Et ce n’est pas pour rien ! J’ai quitté ce métier pour integrer des bureaux d’études dans l’industrie (chargé d’affaires) et croyez-moi, je n’ai jamais rencontré autant de bulots que dans la profession d’ambulancier privé ! Ce délinquant routier qui a tué ces 2 jeunes e’est d’ailleurs le parfait exemple par la liste sans fin de ses infractions (28 et de tous types, annulation de permis, etc…)….. Et quoique vous en disiez, tout le monde a eu l’occasion de croiser ces malades sur la route alors que personne ne se plaint de la conduite du SAMU ou des Pompiers. Pourquoi ? Parce que ce sont pas des abrutis sans cervelle….
Pour terminer, quelles qu’aient été les prérogatives et le mandat de cet ambulancier, c’était À LUI à s’assurer de ne pas être un danger pour les autres et à adapter sa conduite en conséquence… Il avait certes le droit de circuler dans la voie concernée mais certainement pas n’importe comment et à une vitesse suffisante pour tuer 2 personnes !
Son motif d’inculpation est d’ailleurs très clair ! : « Homicide involontaire par VIOLATION MANIFESTEMENT DÉLIBÉRÉE d’une OBLIGATION de sécurité ou de prudence PRÉVUE PAR LA LOI OU LE RÈGLEMENT »..
Que voulez-vous de plus ? Faire croire que « prioritaire » signifie « Droit de tuer », « Droit de faire du rodéo en voiture » ?
Ce qui va être analysé, c’est la nature de la soi-disant urgence dont s’est targué ce malade mental pour justifier son comportement routier… et je vous parie que « l’urgence médicale » va être démentie par le Samu, si tant est qu’il ait même bien été réellement mandaté par ce dernier… Le médecin régulateur ou l’infirmier qui a décidé de faire appel à cette ambulance privée va devoir préciser les consignes données pour le transport.. et « l’urgence réelle » sera de fait démentie (une évidence vu que le SAMU ne confie jamais d’urgences réelles à ce type de structure. Il ne confie que des transports sans risque médical majeur… retour de consultation, bobologie, etc…)
Ul suffit de scanner la carte a papa et hop on peut rooler en etant mineur.. c’est bien tenté mais bon on va voir sur le terrain
Une ambulance privée demandée par le SAMU est un véhicule prioritaire, comme une véhicule de police, lorsqu’elle utilise son gyrophare et sa sirène 2 tons. Si vous aviez été réellement ambulancier, vous le sauriez.
Et ils ont droit de rouler sur le trottoir et piste cyclable pour éviter de faire le tour du pâtté de maison ??? (angle Jaboulay/garibaldi)
C’est tellement minable comme gestion : on anticipe rien, on accompagne rien, on encadre rien, on ne limite quasiment rien… Et on réagit après deux ans d’accidents graves et de morts. Réponse très partielle qui plus est.
Les jeunes feront comme ils l’ont toujours fait comme poyr aller en boite, avec le pass sanitaire ou les cartes TCL : ils se refilerons la piece d’identité du frangin majeur, c’est tout.
Une ambulance privée n’est JAMAIS prioritaire ! Même mandatée par le SAMU qui, au passage ne confie jamais d’urgences reelesyaux ambulances privées !
Tu peux raconter toutes les salades que tu veux, j’ai été ambulancier pendant 2 ans… et, s’il est vrai que cette ambulance avait le droit « en cas d’urgence médicale » (et non pas pour une question de planning) d’emprunter cette voie, étant donné qu’elle lui est interdite dans les conditions normales, c’était à l’ambulancier de s’assurer ne pas mettre en danger la vie des occupants légaux de cette voie… Sa présence sur cette voie n’était que TOLÉRÉE… c’était à LUI de s’adapter aux autres usagers…
Et comme je sais parfaitement de quoi je parle pour avoir été du métier… je serais de vous., je cesserais de dire des conneries sorties de votre nombril !
Une simple recherche Google ‘samu ambulance privée’ prouve que d’une part vous avez tord, et d’autre part vous n’avez probablement jamais été ambulancier.
Ça prend 2 minutes.
Elle était simplement autorisée, en cas d’urgence réelle, à utiliser cette voie… mais elle n’y était absolument pas prioritaire. Elle avait le droit de l’utiliser mais à ses risques et périls… Tout comme quand vous faites une marche arrière,… Vous devez vous assurer de ne pas être un danger pour les autres !
Arrêtez donc de prétendre des choses alors que vous n’y connaissez RIEN ! Que vous croyez aux conneries que vous écrivez, je n’en doute pas…. mais ça reste des conneries !
Je vous assure, pour avoir été ambulancier, que votre charabia n’est qu’un tissu d’imbécilités ! Une ambulance privée n’est JAMAIS prioritaire. ses éléments de signalisation ne servent qu’à DEMANDER le passage et PRÉVENIR…. C’est donc déjà la première ineptie que vous formulez !
Ensuite sa présence dans cette file PEUT se justifier par une urgence (ce qui, semble-t-il n’était même pas le cas !) mais EN AUCUN CAS, ça ne lui donnait le droit de mettre en danger les usagers LÉGAUX de cette VOIE ! C’était à LUI d’adapter sa conduite aux usagers autorisés à être présents sur cette voie…. Lui n’y était que TOLÉRÉ !
Quand on ne sait pas ON SE TAIT !! Marre des imbéciles comme vous qui prétendez savoir alors que vous ne connaissez même pas les bases !!
Une ambulance privée demandée par le SAMU est un véhicule prioritaire, comme une véhicule de police, lorsqu’elle utilise son gyrophare et sa sirène 2 tons. Si vous aviez été réellement ambulancier, vous le sauriez.
Relisez donc ce que j’ai écrit ! Pas de ma faute si vous êtes incapble de comprendre un texte clair !!
Bon et pour la weed au volant de l’ambulance, vous n’avez pas répondu ?
C’est que vos collègues ou vous aussi parfois ? 😉
Si votre lecture est du même niveau que votre orthographe, je doute que vous ayez parfaitement intégré ce qui était écrit.
La lecture est l’apprentissage des différentes facette de l’écriture en français représente plusieurs matières bien distincte dans l’éducation.
Vous le sauriez si vous auriez un minimum d’éducation.
Par contre ils ont droit aux vélos ? Du grand n’importe quoi !
Une ambulance privée n’est JAMAIS prioritaire ! Même mandatée par le SAMU qui, au passage ne confie jamais d’urgences reelesyaux ambulances privées !
Tu peux raconter toutes les salades que tu veux, j’ai été ambulancier pendant 2 ans… et, s’il est vrai que cette ambulance avait le droit « en cas d’urgence médicale » (et non pas pour une question de planning) d’emprunter cette voie, étant donné qu’elle lui est interdite dans les conditions normales, c’était à l’ambulancier de s’assurer ne pas mettre en danger la vie des occupants légaux de cette voie… Sa présence sur cette voie n’était que TOLÉRÉE… c’était à LUI de s’adapter aux autres usagers…
Et comme je sais parfaitement de quoi je parle pour avoir été du métier… je serais de vous., je cesserais de dire des conneries sorties de votre nombril !
Bien parlé, les voies à contre-sens sont autorisées exclusivement pour les pompiers et basta. Les taxis et autres comme c’est souvent le cas, doivent subissent les ambouteillages comme tout à chacun.
Ah donc selon vous, l’ambulancier a respecté le fait « DE NE PAS METTRE LES AUTRES EN DANGER SUR CETTE VOIE », avec deux enfants morts ? Et bien… De pire en pire.
Voie de bus, cylable et d’ambulance privé ? Dans votre tête peut-être, mais ce n’est pas ainsi que cette voie s’appelle et à été faites.
Vous correspondez bien au cliché des ambulanciers en tout cas, et même par écrit, vous n’arrivez pas à garder votre calme, j’ai peur de ce que ça donne au volant d’une ambulance tient…
Vous aussi vous prenez certaines substances au volant de l’ambulance, ou je vais un peu trop loin dans le cliché ?
Allez, avouez 😉
Relisez donc ce que j’ai écrit ! Pas de ma faute si vous êtes incapble de comprendre un texte clair !!
Vous répondez à la mauvaise personne. Vous surutilisez les capitales et la ponctuation. Vous mentez (une ambulance qui répond à un appel du SAMU à le droit d’emprunter la voie de bus et est prioritaire si elle utilise sa sirène 2 tons et ses gyrophares).
En matière de ridicule, vous êtes champion.
Une ambulance privée n’est JAMAIS prioritaire ! Même mandatée par le SAMU qui, au passage ne confie jamais d’urgences reelesyaux ambulances privées !
Tu peux raconter toutes les salades que tu veux, j’ai été ambulancier pendant 2 ans… et, s’il est vrai que cette ambulance avait le droit « en cas d’urgence médicale » (et non pas pour une question de planning) d’emprunter cette voie, étant donné qu’elle lui est interdite dans les conditions normales, c’était à l’ambulancier de s’assurer ne pas mettre en danger la vie des occupants légaux de cette voie… Sa présence sur cette voie n’était que TOLÉRÉE… c’était à LUI de s’adapter aux autres usagers…
Et comme je sais parfaitement de quoi je parle pour avoir été du métier… je serais de vous., je cesserais de dire des conneries sorties de votre nombril !
Le premier alinéa de l’article Art. R. 412-43-3.-I.- du code de la route fixe les éléments suivants :
 » Tout conducteur d’engin de déplacement personnel motorisé doit être âgé d’au moins douze ans. »

Donc le fait de ramener à la majorité cette limite d’âge est une chose.
Est-ce une bonne ou mauvaise chose pour limiter les accidents routiers impliquant les utilisateurs de trottinettes ?
Je ne suis pas certain que, l’âge soit la cause de comportements dangereux !

En définitive, je pense que cette mesure a été prise par les pastèques et islamo-gauchistes, pour s’éviter des mises en causes à partir de la date de mise en place de cette mesure.
Mises en cause possible lors de procès d’accidents routier antérieur au 14 septembre 2022.
Les assurances et avocats vont potentiellement se saisir de cette mesure, pour mettre en cause la ville de Lyon, avec cette reconnaissance « d’une faille » dans l’accès aux trottinettes des trois sociétés autorisées à Lyon.

Sur la forme, ils vont être nombreux (mineurs et majeurs complices) à trouver des solutions pour contourner le scan d’un CNI !
Voyons dans les jours et semaines qui viennent, si les comportements vont changer !
Dommage que la hiérarchie des forces de l’ordre focalisent les contrôles routiers, sur les deux roues à moteur et voitures !!!
Commencez déjà par réviser votre code de la route puisque l’ambulance avait le droit d’être là.
Ensuite intégrez qu’elle était prioritaire.
Elle était simplement autorisée, en cas d’urgence réelle, à utiliser cette voie… mais elle n’y était absolument pas prioritaire. Elle avait le droit de l’utiliser mais à ses risques et périls… Tout comme quand vous faites une marche arrière,… Vous devez vous assurer de ne pas être un danger pour les autres !
Arrêtez donc de prétendre des choses alors que vous n’y connaissez RIEN ! Que vous croyez aux conneries que vous écrivez, je n’en doute pas…. mais ça reste des conneries !
Je vous assure, pour avoir été ambulancier, que votre charabia n’est qu’un tissu d’imbécilités ! Une ambulance privée n’est JAMAIS prioritaire. ses éléments de signalisation ne servent qu’à DEMANDER le passage et PRÉVENIR…. C’est donc déjà la première ineptie que vous formulez !
Ensuite sa présence dans cette file PEUT se justifier par une urgence (ce qui, semble-t-il n’était même pas le cas !) mais EN AUCUN CAS, ça ne lui donnait le droit de mettre en danger les usagers LÉGAUX de cette VOIE ! C’était à LUI d’adapter sa conduite aux usagers autorisés à être présents sur cette voie…. Lui n’y était que TOLÉRÉ !
Quand on ne sait pas ON SE TAIT !! Marre des imbéciles comme vous qui prétendez savoir alors que vous ne connaissez même pas les bases !!
Une source proche de l’enquête à confirmé que l’ambulance avait été demandé par le SAMU sur une situation urgente.
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/trottinettes-electriques/lyon-permis-probatoire-voie-de-bus-ces-questions-qui-se-posent-apres-l-accident-mortel-impliquant-une-ambulance-et-un-trottinette_5322079.html

elle se rendait en intervention, d’après un responsable des pompiers du département à franceinfo
Chez Dott, dans les conditions generales d’utilisation mises à jour le 11 février 2022, il est déjà précisé :

« Âge et capacité : Vous êtes âgé d’au moins 18 ans … »
Qui va controler ?
Les verts dans toutes leurs splendeurs. Nouvel interdit et mesure discriminatoire envers l’usage de la trottinette autorisé a partir de l’age de douze ans.
Les verts dans toute leurs splendeurs. Non seulement ils posent un nouvel interdit mais surtout cela devient discriminatoire car la trottinette est autorisée à partir de 12 ans par la loi.
Une autre source nous dit que c’était pour aller chercher un(e) patient(e) dans un service hospitalier « après » « visite » et que le chauffeur a mentit à propos du fait que le SAMU aurait confirmé une situation urgente.
Si il y a des « preuves » contradictoire de tout les côtés, ça ne va pas aller. Quoique les miennent sont un peu plus récente et vérifiable que les votres…
Si votre lecture est du même niveau que votre orthographe, je doute que vous ayez parfaitement intégré ce qui était écrit.
J’ai aussi eu cette information, et d’autres aussi.
Le conducteur de l’ambulance a menti.
Toujours pas de source?
Une autre source nous dit que c’était pour aller chercher un(e) patient(e) dans un service hospitalier « après » « visite » et que le chauffeur a mentit à propos du fait que le SAMU aurait confirmé une situation urgente.
Si il y a des « preuves » contradictoire de tout les côtés, ça ne va pas aller. Quoique les miennent sont un peu plus récente et vérifiable que les votres…
J’avoue humblement être incapable de trouver votre source. Vous pourriez l’indiquer?
De mon côté j’ai juste trouvé trace de l’intervention liée au SAMU et une déclaration du maire de Lyon indiquant que l’ambulance avait le droit d’être sur la voie de bus.
Une autre source nous dit que c’était pour aller chercher un(e) patient(e) dans un service hospitalier « après » « visite » et que le chauffeur a mentit à propos du fait que le SAMU aurait confirmé une situation urgente.
Si il y a des « preuves » contradictoire de tout les côtés, ça ne va pas aller. Quoique les miennent sont un peu plus récente et vérifiable que les votres…
J’ai aussi eu cette information, et d’autres aussi.
Le conducteur de l’ambulance a menti.
Vive les modes de transports doux. Assis dans votre confortable siège climatisé, la voiture avec son habitable sécurisé contre les deux roues et sonorisé sur votre musique préférée, vous permettra de vous déplacer en toute quiétude. Fini les trous dans la chaussée, les affres du climats, les remarques des piétons . Passer à l’automobile . la trottinette est trop dangereuse .
Une source proche de l’enquête à confirmé que l’ambulance avait été demandé par le SAMU sur une situation urgente.
Une autre source nous dit que c’était pour aller chercher un(e) patient(e) dans un service hospitalier « après » « visite » et que le chauffeur a mentit à propos du fait que le SAMU aurait confirmé une situation urgente.
Si il y a des « preuves » contradictoire de tout les côtés, ça ne va pas aller. Quoique les miennent sont un peu plus récente et vérifiable que les votres…
L’ambulance n’avait pas le droit d’être là et n’était pas prioritaire.
C’est la loi par défaut.
Maintenant si elle était prioritaire, il faut le prouver, prouvez-le ?
Sans cette preuve, le chauffeur risque la mise en examen. Oh justement, il a été mit en examen, ironique non ? 🙂
Une source proche de l’enquête à confirmé que l’ambulance avait été demandé par le SAMU sur une situation urgente.
He oui ! C’est pas donné à tout le monde d’être reine d’Angleterre…
Vous ne devez sûrement pas avoir de grand mère pour réagir ainsi, car même en étant complétement hors sujet, cette agression aurait très bien pu arriver à Lyon…
Félicitations vous avez la réponse.
Peuvent. Ou pas.
Donc à partir d’un article, dire qu’on a des preuves, c’est mentir.
Ben oui « peuvent », tout les dires du monde ne sont pas une preuve de quelque chose, soyez réaliste, vous n’écrivez pas un scoop là.
A partir d’un article qui relate des dires qui relatent des preuves qui sont vérifiable et sourcés, dire qu’on a des preuves, ce n’est pas mentir.
Mais selon vous, les preuves sont des preuves quand ça vous arranges ? Il peut y avoir toutes les sources du monde qui concordent, si c’est marqué dans un article et que ça ne vous plaît pas, ce n’est pas valable ?
Plutôt que de racontez n’importe quoi en jouant sur les mots, allez vérifier les preuves une bonne fois pour toute. Et ensuite revenez nous voir en nous expliquant pourquoi les preuves ne sont pas fiable, si c’est le cas…
Là vous ferez avancez le débat, au lieu de vos « c’est celui qui dit qui y est » puéril.
Je sais rien à voir avec l’article, mais ce qui est arrivé à la pauvre dame âgée de 89 ans est abominable, qu’on emprisonné les 3 raclures jusqu’à la fin de leurs jours !!! Ce n’est pas normal qu’ils aient été placés en centre éducatif fermé !!!
Justice pour la dame de 89 ans sauvagement agressée à Cannes et dont on ne parle déjà plus, alors que son agression a été d’une violence sans précédent.
Faut pas demander qui est ( une fois de plus ) à l’origine de cette terrible agression…
J’ai vu la réaction du père et de la soeur de la raclure qui a frappé la dame, ( invités dans TPMP), ils en ont strictement RIEN à carrer, c’est juste impressionnant, le père a 7 gosses, si les 7 font la même chose, imaginez un peu… À aucun moment le père ne manifeste d’émotion, tel du chagrin… normalement, quand tu es un père responsable, ton gamin fait ce genre de conneries, tu devrais être dévasté, lui non , il va faire la girouette à la télé, tel un trophée que lui a ramené son fils…
Pour ce qui est de la sanction, effectivement, le placement en centre, c’est pas du tout adapté, faut pas déconner, c’est un meurtrier, qu’on le foute au trou, peine incompressible de 20 ans pour les 3.
C’est pourtant ce que la SAMU a déclaré
Non, c’est le chauffard qui l’a déclaré et menti.
Je sais rien à voir avec l’article, mais ce qui est arrivé à la pauvre dame âgée de 89 ans est abominable, qu’on emprisonné les 3 raclures jusqu’à la fin de leurs jours !!! Ce n’est pas normal qu’ils aient été placés en centre éducatif fermé !!!
Justice pour la dame de 89 ans sauvagement agressée à Cannes et dont on ne parle déjà plus, alors que son agression a été d’une violence sans précédent.
He oui ! C’est pas donné à tout le monde d’être reine d’Angleterre…
Je sais rien à voir avec l’article, mais ce qui est arrivé à la pauvre dame âgée de 89 ans est abominable, qu’on emprisonné les 3 raclures jusqu’à la fin de leurs jours !!! Ce n’est pas normal qu’ils aient été placés en centre éducatif fermé !!!
Justice pour la dame de 89 ans sauvagement agressée à Cannes et dont on ne parle déjà plus, alors que son agression a été d’une violence sans précédent.
Rien à voir en effet !
Stop avec cette affaire, qui n’a aucun lien avec Lyon et les trottinettes.

Allez donc faire une manif et arrêtez de venir pleurnicher ici.
Commencez déjà par réviser votre code de la route puisque l’ambulance avait le droit d’être là.
Ensuite intégrez qu’elle était prioritaire.
L’ambulance n’avait pas le droit d’être là et n’était pas prioritaire.
C’est la loi par défaut.
Maintenant si elle était prioritaire, il faut le prouver, prouvez-le ?
Sans cette preuve, le chauffeur risque la mise en examen. Oh justement, il a été mit en examen, ironique non ? 🙂
Et les dires peuvent relater des preuves.
Vous voulez jouer longtemps avec les mots ? 🙂
Dans tout les cas, vous êtes invité a aller lire la source par vous même. C’est facile de nier les preuves quand on refuse d’aller les voir. Ca arranges bien 🙂
Félicitations vous avez la réponse.
Peuvent. Ou pas.
Donc à partir d’un article, dire qu’on a des preuves, c’est mentir.
« Ils auraient été 30 sur la trottinette que c’était pareil ! Sans rire, va t’acheter un cerveau ! »
ouin ouin !!!
exemple parfait d’une société avec des droits sans les devoirs…
avant de faire n’importe quoi le faible devrait réfléchir aux conséquences…
ambulance 1 trottinette 0
triste et dure réalité… mais réalité quand même tu joue, tu gagne, tu perd, point final s’indigner en retard ne sert plus à rien.
Lyon Mag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.
Tout le fil d’actus lyonnaises
Tous les dossiers
Toute la météo
Copyright © Lyon Mag – Mentions légalesPolitique des cookiesContact
Développé par Everlats

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>