Forêt de la Coubre : le problème des trottinettes électriques tout-terrain perdure – Sud Ouest

Itrott
Réparation trottinette électrique

L’incompréhension demeure. « Je ne comprends pas pourquoi circuler dans les sentiers serait interdit à une trottinette électrique et pas à un vélo. C’est aberrant. Je reviens d’une semaine en montagne et on a fait de la trottinette de ce type-là, sans aucune difficulté. Quand j’ai loué, on ne m’a rien expliqué sur les restrictions. Si j’avais su, j’aurais pris un vélo classique. »
Lors d’une opération de prévention menée par les forces de l’ordre au mois d’août dans le massif forestier de la Coubre, dans la commune de La Tremblade…
Lors d’une opération de prévention menée par les forces de l’ordre au mois d’août dans le massif forestier de la Coubre, dans la commune de La Tremblade, certains usagers de trottinettes électriques tout-terrain sont tombés des nues en apprenant qu’ils n’avaient pas le droit d’être là.
Ce mardi 20 septembre, en comité de massif organisé à la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, le problème a de nouveau été pointé du doigt. « Oui il est interdit de circuler avec des engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) dans la forêt. Ils n’ont le droit de rouler qu’en agglomération, sur les pistes cyclables et les voies vertes. Or, on a encore relevé leur présence cet été », déplore Jean-Bernard Duprat, le responsable territorial de l’Office national des forêts.
Et de rappeler cette collision en février 2022 entre un véhicule conduit par des chasseurs et une trottinette électrique tout-terrain. « Le premier avait le droit de circuler en forêt. La jeune femme présente sur le deux-roues a été évacuée par les pompiers à l’hôpital de Royan », rappelle l’agent de l’ONF. Pourtant, une charte reprenant tous les éléments réglementaires de déplacement dans la forêt signée par cinq des sept loueurs de ces engins électriques tout-terrain engage ces derniers à faire passer l’information auprès de leurs clients. Apparemment, tout le monde n’a pas joué le jeu. Il est vrai que demander de se cantonner aux pistes cyclables est moins vendeur.
Lors du comité de massif, il a été demandé, l’été prochain, de multiplier les opérations de contrôle comme celle du mois d’août. « S’il faut en faire une par semaine pour que tout le monde comprenne, on le fera », préviennent les autorités. Et les sanctions pourraient tomber cette fois. Pour rappel, l’amende est de 135 euros. « Il y a aussi un effort à faire, sans doute, pour diffuser l’information. La plupart des gens contrôlés n’étaient pas au courant de la réglementation. Ça peut passer par différents supports », souligne Antoine Bled, directeur de l’agence territoriale du Poitou-Charentes.
Restera, aussi, le problème de la surcharge des pistes cyclables et voies vertes où la cohabitation des usagers, l’été, n’est pas une sinécure. « Des communes vont travailler sur de nouveaux tracés pour essayer de diluer un peu tout ça », informe le responsable de l’ONF.
La restriction des usages d’engins motorisés dans la forêt a aussi pour but de réduire les risques d’incendie. Un sujet sensible cet été. « Des collègues ont vu une personne en trottinette électrique s’arrêter en forêt et allumer une cigarette », relate Jean-Bernard Duprat. Avec les épisodes de très forte chaleur, la surveillance du massif et la sensibilisation auprès du public ont bien occupé l’ONF. Seul un départ de feu a eu lieu fin juillet qui a été vite maîtrisé. Au total, 4 000 mètres carrés ont brûlé au sud de la route de la Fouasse. Quatre nouvelles citernes à eau de 40 mètres cubes sont prévues l’an prochain pour aider à la lutte contre les incendies. Elles viendront compléter un dispositif actuel de 15 citernes.
Quant aux coupes d’arbres effectuées par l’ONF dans la forêt, les volumes sont stables et tournent entre 10 000 et 12 000 mètres cubes de bois traités par an. Les tensions sont d’ailleurs retombées autour de cette question. Il faut dire, aussi, que différents projets lancés dans le massif forestier comme « Cœur de Coubre », qui vise à réhabiliter une ancienne école et un arboretum, permettent à tous les acteurs de travailler ensemble en bonne intelligence. « La gestion de la forêt se fait en coopération avec tout le monde, y compris les associations locales », rappelle Antoine Bled. Le calme est donc revenu, seulement perturbé par de légers sifflements d’engins à deux roues…

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>