Bordeaux-Mérignac : en attendant le tramway, les salariés de l'aéroport réfléchissent aux alternatives à la voiture – Sud Ouest

Itrott
Réparation trottinette électrique

Tram, vélo ou trottinette électrique ? Ils étaient quelques-uns à envisager leurs déplacements futurs sous un nouvel angle, ce mardi 18 octobre en faisant le tour des stands du Village de la mobilité organisé par l’aéroport de Bordeaux Mérignac.
L’initiative s’adressait aux quelque 3 000 collaborateurs de la plateforme aéroportuaire et se déroulait à la mi-journée devant le terminal Billi. Avec un objectif clairement…
L’initiative s’adressait aux quelque 3 000 collaborateurs de la plateforme aéroportuaire et se déroulait à la mi-journée devant le terminal Billi. Avec un objectif clairement affiché : opter pour des alternatives à la voiture alors que la mise en service de l’extension de la ligne A du tramway jusqu’à l’aéroport est annoncée pour le printemps 2023, accompagnée d’infrastructures nouvelles pour les cyclistes.
Luc Rousset, un agent de maintenance de 57 ans, est arrivé parmi les premiers. Et pouvait donner l’exemple. L’idée de laisser sa voiture au garage est une option qu’il a déjà mise en pratique, même si son choix, au quotidien, dépend surtout de la météo. Cet habitant de Cadaujac fait régulièrement la route à vélo entre son domicile et son lieu de travail. « Soit 28 kilomètres chaque trajet pour une durée d’une heure et dix minutes, précise-t-il. Je souhaite avant tout maintenir ma forme physique et tant mieux si, en plus, c’est une attitude écologique », lance ce sportif qui enfourche son VTT le plus souvent possible. « Cela permet aussi de faire des économies de gasoil. »
Par ailleurs, avec certains de ses collègues, Luc Rousset a testé le triporteur proposé par la société VUF Bikes, en vue d’un usage professionnel sur la plateforme. Une petite révolution clairement envisagée par la direction de l’aéroport qui permettrait à certains personnels de transporter du matériel sur le site sans utiliser de véhicule.
Pour alimenter leur réflexion, les salariés avaient le choix entre différents interlocuteurs : Bordeaux Métropole pour les aides à l’achat d’un vélo électrique, par exemple ; TBM pour les abonnements au pass salariés ou les offres de sociétés spécialisées dans les déplacements doux comme MWheel et son simulateur de trottinettes électriques ou C du Cycle, pour le vélo à assistance électrique (VAE).
Justement, Olivier Cabanne, qui habite le centre de Mérignac, attend la fin des travaux du tram pour se lancer. « Je pense alterner tramway et vélo électrique en fonction des conditions météo », assure ce salarié de l’aéroport. « Le VAE est un bon moyen pour éviter d’arriver en sueur au travail, quitte à baisser le niveau d’assistance électrique au retour, pour une pratique plus sportive. »
Sa collègue Christelle Dijoux, qui vit à Bruges, pense comme lui. Elle réfléchit à laisser son véhicule près de l’école de sa fille, à Mérignac, pour sauter ensuite dans le tram ou prendre son VAE. Elle rêve surtout d’en finir avec les embouteillages. « Il faudra trouver un équilibre entre les différentes options, être agile en fonction de mes envies, du confort, de ma santé. » Quant à Elsa Delalande, venue chercher de la documentation pour ses collègues de bureau, elle pense ne pas avoir vraiment pas le choix : « J’habite Gradignan je vais conserver ma voiture ! Je n’ai pas le choix, malheureusement, faute de solutions alternatives. »

source

Nous vous proposons de l'information

Xtremwebsite réalisation de site web avec ou sans engagement.

 

Articles récents

Suivez-nous

Vous voulez plus d'infos

Indiquer votre email 

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas Xtremwebsite ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span>